Guide 4 : Participation des communautés et des entreprises locales

Ce que vous explique ce guide :

Ce guide vous explique comment atteindre et faire participer les communautés et les entreprises locales à un dialogue d’intérêt mutuel sur les moyens de rendre le tourisme plus durable.

Étapes du succèss :

Pourquoi c’est important

Le dialogue avec la communauté et les entreprises locales est impératif, même si ce dialogue est difficile ou si leurs aspirations entrent en conflit avec la protection de la valeur universelle exceptionnelle du site. Ne perdez pas de vue le fait que le dialogue contribue à l’éducation de toutes les parties ; il permet à chacun des participants de se familiariser avec le langage et la terminologie de l’autre et, avec le temps, la compréhension se développe. Les parties prenantes acquièrent aussi grâce à lui un sens plus précis des limites de la croissance, des responsabilités de chacun à l’intérieur de la destination aux fins de la protection du patrimoine naturel ou culturel, et aussi des moyens d’assurer durablement aux habitants locaux les bénéfices de la destination. Des initiatives durables ont été développées avec succès en s’appuyant sur la participation et le soutien actifs des habitants : la population locale a un rôle déterminant à jouer dans le tourisme durable.

Dialoguez avec les membres de la communauté hôte et les entreprises locales et écoutez ce qu’ils ont à dire

Nouez des relations avec les organisations existantes de la communauté locale et du tourisme, afin de faciliter la communication avec les habitants locaux et les entreprises locales. En expliquant que vous cherchez à construire une destination offrant de meilleures opportunités pour tous, vous susciterez le désir de travailler avec vous. Si une organisation de gestion de destination touristique et un processus de planification stratégique existent déjà, ceux-ci devront bien entendu constituer votre point de départ.

Créez des opportunités continues d’écouter les habitants locaux et les entreprises locales et d’apprendre à connaître les défis et les problèmes auxquels ils sont confrontés. Ces discussions vous permettront d’établir une liste de leurs préoccupations et aspirations les plus pressantes pour l’avenir. Recensez les impacts positifs et négatifs du tourisme sur la population et les entreprises locales : cela doit constituer un aspect essentiel de la compréhension du tourisme (voir Guide 1). S’il n’existe pas encore de forum, créez-en un pour permettre cette discussion.

Veillez à ce que les aspirations et les problèmes de la communauté hôte et des entreprises locales reçoivent la place qu’ils méritent dans la stratégie pour la destination : cela ne veut pas dire que chacun pourra obtenir ce qu’il souhaite mais que les aspirations réalistes (par exemple l’égalité des chances entre les femmes et les hommes), pertinentes et sources de valeur ajoutée aux fins du développement d’une destination durable doivent être sérieusement prises en compte et intégrées à l’approche pour l’avenir. De trop nombreuses destinations privilégient uniquement l’expérience du visiteur et négligent l’importance de la « viabilité ». Les points de vue qui existent au sein de la communauté locale devraient être régulièrement suivis, enregistrés et publiés en temps opportun, afin d’empêcher les activités ou formes de développement inappropriées.

Dans certains cas, la communauté locale a besoin d’accéder au site du patrimoine pour des raisons essentielles qui tiennent à sa culture ou à son mode de vie. Faites en sorte de surveiller, de protéger et de rétablir, le cas échéant, l’accès des communautés locales aux sites naturels et culturels.

Identifiez et faites connaître les opportunités économiques locales durables

Examinez, dans une optique stratégique, de quelle façon la population et les entreprises locales pourraient retirer un bénéfice plus grand de la destination et des attractions liées au patrimoine. Cela ne peut avoir lieu de façon automatique mais exige des efforts conscients et des investissements pour identifier – et concrétiser – de nouvelles opportunités dans le domaine des services de transport, de l’hébergement, des services d’alimentation et de boisson, du commerce de détail, des activités de loisirs et des services de guide et d’interprétation. Sélectionnez trois mesures susceptibles de contribuer à l’autonomisation économique de la population et des entreprises locales et cherchez à les mettre en œuvre concrètement. Examinez soigneusement les changements de la destination qui sont susceptibles d’affecter la population des entreprises locales – par exemple, si un système de bus verts remplace des centaines de petits taxis, cela aura-t-il des conséquences négatives pour la communauté locale ?

L’expérience des visiteurs doit être organisée autour des aspects suivants : apprendre à connaître, entrer en contact avec et respecter les connaissances, les valeurs, les histoires, la culture et les activités de la communauté hôte. Leurs membres ne sont pas des « figurants » mais les vedettes et les hôtes de votre destination. Les enquêtes montrent que certaines des professions les plus humbles d’une destination ont un impact extrêmement important sur l’expérience des visiteurs : le rôle des chauffeurs de taxi et des réceptionnistes d’hôtel, par exemple, dans l’accueil des visiteurs et la présentation du caractère distinctif du patrimoine culturel et/ou naturel d’une destination est très important. Ne sous-estimez pas cet aspect.

Discutez avec les entreprises locales et avec les entrepreneurs potentiels des « obstacles à l’entrée » qu’ils rencontrent sur le marché des services et des produits et sur leur expérience en ce domaine. Certains de ces problèmes pourront être résolus à l’aide de capitaux ou du lancement d’une stratégie de collecte de fonds ou d’investissement (voir Guide 9 : Investissement) mais d’autres seront plus simples à résoudre : par exemple acquérir les compétences nécessaires pour devenir guide ou simplement comprendre ce que les visiteurs veulent connaître et ce sur quoi ils sont prêts à dépenser leur argent dans la destination (voir Guide 7 : Valeur).

Encouragez, célébrez et récompensez les entreprises de tourisme qui agissent de manière responsable. Dans vos offres d’hébergement, de transport ou de services d’alimentation et de boisson, mettez en avant les entreprises qui forment des salariés locaux, investissent dans le développement socioéconomique ou l’éducation ou utilisent des produits et services locaux durables. Cela incitera les entreprises à devenir durables en leur donnant un avantage en termes de chiffre d’affaires sur leurs concurrents moins responsables.

Obtenez des ressources et des investissements du secteur du tourisme ou même de visiteurs pour réaliser les aspirations de la communauté. La communauté et les entreprises locales resteront sceptiques tant qu’ils ne verront pas que de l’argent et des efforts sont investis pour répondre à leurs préoccupations ou améliorer leurs vies. Certains sites ont déjà créé des fonds de développement locaux qui recueillent un financement ou des dons du secteur du tourisme et de visiteurs en vue d’investir dans des projets contribuant à l’autonomisation des habitants locaux. Cela est positif pour la destination car cela permet aux visiteurs de « s’approprier » dans une certaine mesure les services de transport, d’hébergement et d’alimentation ou de boisson, le commerce de détail et les activités de loisirs, ce qui n’est pas seulement souhaitable d’un point de vue économique mais aide aussi à créer un sentiment de contrôle et de responsabilité à l’égard du tourisme dans la communauté locale.

Il n’est pas bon pour la population locale et pour l’expérience des visiteurs que les produits, services et activités fournis sur place proviennent entièrement d’entreprises externes ou étrangères. Les destinations doivent donner la possibilité aux habitants locaux de créer leur propre entreprise et d’entrer sur le marché.

Ne vous lancez pas dans un exercice académique de planification stratégique à long terme : ce qu’il faut avant tout, c’est aller de l’avant et établir la crédibilité de votre stratégie et de votre gestion. Dans votre analyse stratégique (Guide 2), vous devez identifier plusieurs mesures susceptibles de réussir rapidement et de coût peu élevé si possible, c’est-à-dire des choses qu’il est possible de faire immédiatement pour montrer que la destination est sérieuse quant à la durabilité et au soutien du développement socioéconomique de la communauté locale. Ces mesures gagnantes constitueront une déclaration d’intention et assoiront votre crédibilité en suscitant un vif intérêt parmi les acteurs concernés.

Développez une législation et des bonnes pratiques afin d’empêcher l’exploitation par le tourisme, en particulier celle des enfants, des adolescents, des femmes et des minorités. Cette législation et ces bonnes pratiques devraient être diffusées largement de manière à ce que tous les acteurs de la destination comprennent que l’exploitation n’est pas acceptable et ne peut faire partie du tourisme.

Définissez des normes et règlements indiquant clairement ce qui est attendu de la communauté hôte et des entreprises locales ; dans beaucoup de destinations, les entreprises veulent simplement savoir ce qu’elles peuvent faire ou ne pas faire.

Contribuez à l’autonomisation de la communauté hôte en racontant son histoire sur le site

Les sites du patrimoine mondial ont le devoir de faire connaître aux visiteurs leurs valeurs et ce qui fait leur valeur universelle exceptionnelle. Parfois, cependant, la culture, l’identité et/ou l’histoire de la communauté hôte est différente de la valeur universelle exceptionnelle du site, telle que définie par l’UNESCO, ou ne correspond pas aux attentes des touristes. Cela peut dans certains cas conduire à la marginalisation de la communauté hôte ; lorsque des individus sont absents d’un récit, ils finissent dans certains cas par être ignorés, victimes d’un manque de respect ou tenus à l’écart. La durabilité exige, à notre avis, de présenter à la fois l’histoire qui est liée à la valeur universelle exceptionnelle du site et l’histoire de la communauté hôte et de sa culture. Il faut aider les visiteurs à comprendre les réalités historiques et contemporaines du lieu qu’ils visitent et à respecter ou chercher à comprendre ces deux histoires. Cela peut sembler un peu abstrait mais il s’agit en fait d’un moyen essentiel de développer le respect et la confiance entre les acteurs de la conservation et la population qui vit à proximité ou à l’intérieur d’un site historique : cela signale à la communauté hôte qu’elle n’est pas ignorée.

Des éléments de plus en plus nombreux montrent que les narrations concernant un site se développent en dehors des musées et des groupes d’interprétation. Le rôle des membres de la communauté hôte est à cet égard décisif. Les enquêtes montrent que les touristes passent moins de 10 % de leur temps dans les musées ou les salles d’exposition ; ils passent le reste de leur temps à l’aéroport, à la gare, dans des taxis, des hôtels, des restaurants, des bars, des boutiques, dans la rue, au bord d’une piscine ou à la plage. Pour atteindre à l’excellence en termes de narration et d’interprétation, il faut présenter sur ces lieux l’histoire du site et celle de la communauté (voir Guide 5 : Communication). Dans les sites les meilleurs, les membres de la communauté – en particulier les réceptionnistes d’hôtel et les chauffeurs de taxi – sont des promoteurs, des ambassadeurs ou des narrateurs du site, qui reçoivent un enseignement, une formation et un soutien, notamment au moyen de visites du site, pour devenir aptes à présenter de façon simple des informations essentielles sur la valeur universelle exceptionnelle du site et la communauté hôte. Les visiteurs répondent en général de manière positive aux connaissances et à la passion de ces acteurs.

Le travail de guide est une activité professionnelle de la plus haute importance, qui mérite d’être gérée comme tout autre aspect, avec un système adéquat de formation, d’accréditation, de badges et de surveillance, afin de protéger les visiteurs et les guides des guides non formés qui nuisent au système. Mettez à profit les capacités de la communauté locale et donnez la possibilité aux personnes intéressées à devenir guide de suivre le processus de formation adéquat, sans aucune discrimination sur la base de la race, la religion, la classe, l’appartenance ethnique ou le sexe.

Travailler avec les écoles et les organisations éducatives est essentiel pour assurer que tout enfant grandissant et allant à l’école dans la communauté hôte apprenne à connaître le site et ses valeurs, afin de devenir ensuite un défenseur/promoteur ou un ambassadeur du site.

Tenez compte dans vos aspirations des réalités de la communauté locale : tout le monde ne souhaite pas nécessairement vendre des souvenirs à pas cher. Certains sites devraient réfléchir soigneusement aux moyens par lesquels les activités touristiques pourraient devenir sources d’opportunités positives pour la population locale. Cela implique de travailler avec des groupes locaux afin de réfléchir aux compétences, aux capitaux et aux technologies dont la communauté peut avoir besoin (et qu’elle souhaite obtenir !) pour atteindre un bon niveau de vie dans la localité.

Download a PDF version of this guide
Examinez, dans une optique stratégique, de quelle façon la population et les entreprises locales pourraient retirer un bénéfice plus grand de la destination et des attractions liées au patrimoine.

Exemples de bonnes pratiques dans le monde

pinterest