Guide 9 : Garantir le financement et l’investissement

Ce que vous apprend ce guide :

Ce guide vous indique quels sont les moyens à votre disposition pour obtenir un investissement afin de concrétiser les aspirations que vous nourrissez pour votre site et la destination dans son ensemble, qui seront apparues à partir des guides précédents.

Étapes du succès :

Pourquoi c’est important

La durabilité concerne toujours, dans une certaine mesure, la sphère financière. Disposer de ressources suffisantes pour entretenir l’intérêt patrimonial du site pour les générations futures est une problématique essentielle. L’argent détermine en dernier ressort si toutes les possibilités présentées dans les guides précédents sont effectivement réalisables.

Les ressources ne sont jamais infinies. Très peu de sites disposent d’investissements suffisants pour faire tout ce qu’ils doivent/veulent faire, donc tous les sites, dans une plus ou moins large mesure, doivent réfléchir à la façon d’attirer des financements et investissements supplémentaires ou nouveaux afin d’introduire des changements progressifs pour créer une destination plus durable.

Les quatre manières de financer le patrimoine mondial – guide du débutant

Il n’existe que quatre manières essentielles de collecter des fonds en vue d’assurer la viabilité de votre site du patrimoine :

1) L’impôt

La méthode conventionnelle est basée sur un impôt étatique, régional ou local direct (taxes sur les visiteurs au point d’entrée) ou indirect (taxes sur les entreprises touristiques) sur les voyageurs, le fruit de cet impôt étant reversé au site à titre de subvention pour les activités de conservation. Nombre de personnes participant à la conservation des sites du patrimoine mondial ont une préférence pour ce mode de financement.

2) La collecte de recettes commerciales sur le site

C’est un moyen communément utilisé par les autorités des sites, qui collectent des recettes localement en vendant plus de billets ou des billets plus chers, différents articles, de la nourriture et des boissons, des hébergements, des services de transport ou des expériences et les réinvestissent dans la conservation du site. C’est souvent la solution privilégiée par nombre d’organisations de gestion de site mais elle comporte tous les aspects négatifs potentiels qui peuvent découler d’un piétinement ou d’une exploitation économique accrus du site. C’est une source de revenus importante, mais ce n’est qu’une partie des dépenses touristiques dans votre destination, la majorité n’étant pas dépensée sur le site (voir le Guide 7, Valoriser les produits, les expériences et les services).

3) La collecte de recettes commerciales hors du site

Certains sites peuvent vendre des produits, des services, des expériences ou des droits de propriété intellectuelle hors de la destination. Une minorité croissante de communautés du patrimoine mondial ont mis en place des modèles économiques qui transcendent la demande locale de produits des résidents et touristes et ont créé des flux de recettes pour des produits, services, expériences ou droits de propriété intellectuelle hors de la destination (Guide 7, Valoriser les produits, les expériences et les services).

4) La collecte de fonds ou le travail en équipe pour garantir l’investissement

Un nombre croissant de sites mettent en place de nouveaux modèles de financement. Vous devez définir clairement votre stratégie de création de recettes car c’est elle qui guidera la façon dont vous développerez votre destination. C’est ce dont traite ce guide.

Déterminez précisément le montant des fonds/de l’investissement dont vous avez besoin pour entretenir le site et la destination et y apporter les changements progressifs souhaités
  • Vous manque-t-il des fonds pour préserver, interpréter et renforcer la valeur du site ?
  • De combien d’argent avez-vous besoin ?

Une stratégie touristique durable (telle que décrite dans le Guide 1, Comprendre le tourisme dans votre destination) doit recenser les mesures à prendre. À partir de là, il est relativement simple de chiffrer le coût des différentes actions et d’établir un calendrier, ce qui, in fine, permettra de calculer un budget annuel.

Il est essentiel que vous sachiez précisément de quelles sommes vous avez besoin et à quelles fins pour pouvoir attirer des fonds/investissements. Les premières questions que tout investisseur ou donateur sérieux pose sont :

  • « Pourquoi avez-vous besoin d’argent ? »
  • « De combien avez-vous besoin ? »
  • « Quel avantage vais-je retirer de mon investissement et en quoi celui-ci m’aidera-t-il à atteindre mes objectifs ? »
  • « Pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas financé ce projet ? »

Il vous faut donc anticiper les questions qui pourraient vous être posées et fournir des réponses claires.

Soyez clair sur les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un financement/investissement

Établissez une liste de mesures et/ou activités nécessaires et une estimation de leur coût ; ensuite, recensez les mesures/activités qui n’ont pas trouvé de bailleur de fonds. Être clair sur ses besoins de financement est un des éléments les plus importants de la collecte de fonds. Certaines choses attireront les investissements et les fonds plus aisément que d’autres mais, à ce stade, il vous suffit d’être clair sur les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’argent.

Recensez les résultats probables de ces mesures et activités. Une simple mesure peut avoir plusieurs résultats différents – par exemple, restaurer un bâtiment ou un habitat peut être une fin en soi mais aussi :

  • un moyen de lutter contre la pauvreté dans la communauté hôte en offrant du travail aux artisans et aux femmes ;
  • peut se transformer en opportunité éducative ;
  • être une occasion de faire participer les visiteurs à titre bénévole aux activités d’un professionnel de la conservation ;
  • une activité à partager avec les écoles et les établissements d’enseignement supérieur ;
  • ou même devenir une attraction touristique afin que les gens puissent constater l’intérêt du site concrètement.

Pensez aux différents résultats possibles de n’importe quelle activité donnée, à commencer par ce que vous jugez être un bon résultat et en réfléchissant ensuite aux résultats auxquels d’autres personnes pourraient être attachées.

Recensez les bailleurs de fonds et investisseurs qui pourraient être intéressés par des résultats similaires

Certaines des sources de financement suivantes devraient être envisagées (ainsi que d’autres, propres à votre site !) :

1) Gouvernement(s) et organes statutaires

Dans le cas de nombreux sites, la situation financière est relativement pérenne, l’État ou les instantes pertinentes assumant l’entière responsabilité des coûts de la conservation, de l’interprétation et du renforcement du site et, plus largement, de la destination. Malheureusement, cela ne suffit pas toujours à financer la mise en œuvre de la stratégie, et d’autres sources de financement/investissement peuvent être nécessaires. Les sites du patrimoine mondial sont des entités mondiales. Aussi ne devez-vous pas cantonner votre analyse dans des limites locales ou nationales – parfois, l’aide peut venir d’un financement transnational, par exemple de l’UE, de la Banque mondiale, etc., ou d’autres États parties ayant un intérêt particulier pour le genre de site ou d’activités qui sont les vôtres. Par exemple, une grande partie des fonds alloués à la Vallée des rois, en Égypte, proviennent du Japon. Donc, pensez plus largement aux gouvernements et instances gouvernementales qui pourraient vous aider.

2) Associations caritatives, fonds fiduciaires et fondations du secteur tertiaire

Dans bien des sociétés dans le monde, il existe des fonds fiduciaires philanthropiques, des associations caritatives et des organisations qui ont des fonds à investir dans des projets qui correspondent à leurs objectifs. Il importe de comprendre un minimum ces institutions car cela peut vous ouvrir des possibilités en termes d’investissement. Encore une fois, il faut penser à l’échelle mondiale car bon nombre de mécanismes de collecte de fonds sont aujourd’hui mondiaux. Recensez les donateurs et investisseurs potentiels du secteur tertiaire et réfléchissez aux résultats qu’ils exigeront en échange de leur investissement – consultez leur site Web et les orientations qu’ils y donnent en matière de financement.

3) Mécénat d’entreprise

En tant que site du patrimoine mondial, vous avez de l’importance pour le monde entier, et nombre de sociétés responsables et philanthropes apprécieront d’être associées à votre site. Certaines entreprises souhaitent tirer avantage, en termes de relations publiques, de leur investissement dans la préservation du site ou de leur participation à un projet spécifique mais soyez prudent quant aux motivations des donateurs et fixez des règles et attentes de base claires sur ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas. Commencez par dresser la liste des sociétés qui entretiennent des liens avec le site, ou qui pourraient être contactées pour d’autres raisons afin de solliciter un investissement de leur part.

4) Particuliers fortunés

Bien des personnes qui ont eu la chance de devenir riches cherchent des moyens de laisser un héritage durable et il n’en existe pas de meilleur que de contribuer à préserver un site du patrimoine mondial pour les générations futures. Pour concrétiser ce genre de projets, les sites doivent être capables de présenter leurs besoins, leur projet et la chance que représente le fait d’investir de manière structurée ; réfléchissez à l’endroit où trouver ces personnes et à la manière d’attirer leur attention par une argumentation bien pensée qui suscitera leur intérêt philanthropique. Lorsque vous choisissez de telles personnes, il est particulièrement important d’être conscient de leurs valeurs et intérêts personnels et de préparer des arguments ciblés.

5) Résidents

Parfois, des sources importantes de financement et d’investissement se trouvent sur le site même – les communautés locales. Disposer d’un programme d’adhésion/de participation financière de la communauté locale qui encourage la participation de la population locale à la préservation du site peut être un outil puissant – il s’agit alors plus que d’argent. Parfois, les gens qui ont quitté la communauté locale pour travailler ailleurs se sont enrichies et cherchent à en faire profiter leur communauté d’origine ou le patrimoine du site ou de la destination. Comment ? Grâce aux nouvelles technologies et à des idées telles que le don sur salaire ou à des sollicitations de dons pour des initiatives particulières. Réfléchissez à la façon dont un programme de ce genre pourrait fonctionner et devenir réalité ; par exemple, les résidents participeraient-ils à une loterie hebdomadaire pour aider le site ? Cela serait-il approprié dans votre société ? Si non, pensez à d’autres moyens de faire en sorte qu’ils contribuent volontiers.

6) Organisations et entreprises touristiques

Les investissements requis prennent souvent la forme d’investissements commerciaux dans l’infrastructure touristique plutôt que de contributions philanthropiques à la conservation. Cependant, ces investissements sont tout aussi essentiels, comme est essentiel le fait de participer à la discussion sur la question de savoir quel développement et quelle infrastructure conviennent au site et à ses valeurs.

Comme nous l’avons vu dans le Guide 6 concernant la gestion du développement des infrastructures touristiques, il est essentiel de limiter et contraindre la croissance afin que les promoteurs et les entreprises comprennent ce qui est faisable ou non sur un site du patrimoine mondial. Dans certains États, il existe des mécanismes juridiques permettant de réinjecter une partie des bénéfices issus des nouveaux projets de développement dans les initiatives de conservation et de développement socioéconomique local. Les entreprises touristiques cherchent souvent à mettre en place des programmes qui leur permettent d’atteindre des objectifs sociaux, culturels ou environnementaux comme moyen de rendre quelque chose au site, de donner une bonne image d’elles-mêmes ou de les faire apparaître comme des entreprises responsables à l’éthique irréprochable.

Il est tentant de surestimer les entreprises touristiques et d’y voir des sources faciles de financement. En réalité, nombre d’entreprises touristiques sont de petite taille et ne réalisent que marginalement des profits. Réfléchissez à la façon dont vous pouvez transformer les entreprises touristiques en collecteurs de fonds, donateurs ou porte-drapeaux du site. Réfléchissez à la façon d’aller vers les entreprises touristiques et de les encourager à mettre en place des infrastructures plus durables ou collecter des fonds en vue de la conservation. Bien des entreprises sont très désireuses d’y participer parce que cela leur confère une bonne image aux yeux des consommateurs et, rapidement, les autres entreprises suivent lorsqu’elles constatent que la démarche fonctionne.

7) Visiteurs

Un nombre croissant de destinations dans le monde mettent en place des systèmes destinés à encourager les contributions financières directes des visiteurs pour assurer la pérennité du patrimoine au cœur de la destination, ou au service du développement socioéconomique local. Dans certaines sociétés et cultures, la préférence va à un impôt obligatoire imposé sur les visiteurs au point d’entrée, sur le prix du billet ou sur les lits dans le secteur de l’hébergement. Dans d’autres cultures, on préfère les contributions volontaires des visiteurs et donc on communique sur la nécessité de ces contributions et on facilite les dons pendant la période des vacances.

8) Citoyens du monde

L’essor des modèles de collecte de fonds participatifs basés sur l’Internet signifie que les sites peuvent, et devraient, approcher un public intéressé et favorable à travers le monde. Vous pouvez nouer avec eux une relation en les invitant à participer à la vie du site et, éventuellement, à devenir donateur au profit d’initiatives sociales. Les plates-formes à cette fin existent déjà, mais très peu de sites ont mis en place des projets adaptés et en ont fait la publicité dans le monde en vue de recueillir des dons.

Trouvez les bailleurs de fonds/investisseurs susceptibles d’être convaincus de financer/investir dans des résultats ou activités particuliers

Faites simple – dressez un tableau à trois colonnes. Dans la première colonne, énumérez les actions/activités les plus importantes pour le site/la destination. Dans la deuxième colonne, faites la liste des résultats que l’on peut attendre d’un investissement dans ces actions/activités. Et, dans la 3e colonne, répertoriez les sources potentielles d’investissement/financement et la priorité que chaque bailleur de fonds exige avant d’investir.

Décidez d’une stratégie simple de collecte de fonds/investissement visant les sources qui pourraient le plus probablement vous apporter un investissement utile

Aucune destination n’a le temps et les ressources nécessaires pour s’engager dans toutes les voies possibles de financement/investissement à la fois, alors opérez des choix stratégiques sur la façon d’utiliser votre temps et votre énergie. Pour schématiser, certains États ont une approche éclairée de la conservation de leur patrimoine et, dans ce cas, le mieux est de concentrer les efforts sur la collaboration avec les gouvernements et instances gouvernementales afin de leur expliquer la nécessité de l’investissement et en quoi celui-ci peut permettre de réaliser les objectifs publics et de les convaincre de son utilité.

Si vous démarrez avec pas ou peu de ressources, alors vous devez envisager un mécanisme simple pour accroître vos recettes et vos capacités (comme externaliser la collecte de fonds aux entreprises touristiques) et tendre avec le temps vers des modèles plus complexes et plus générateurs de ressources.

Affinez vos arguments pour les bailleurs de fonds/investisseurs

Élaborez des projets/idées qui répondent à vos besoins et aux objectifs de vos bailleurs de fonds/investisseurs. Les sites qui disposent de ressources importantes peuvent publier un prospectus indiquant leur vision du site et les différentes manières dont les bailleurs de fonds/investisseurs peuvent atteindre leurs différents objectifs. Si vos ressources sont plus modestes, rédigez un simple récapitulatif de chaque projet et indiquez sous forme de puces les raisons qui pourraient motiver un investissement, en tirant parti des informations obtenues grâce au travail que vous avez réalisé en amont à la recherche de bailleurs de fonds potentiels (voir ci-dessus « Recensez les bailleurs de fonds et investisseurs qui pourraient être intéressés par des résultats similaires »).

Chaque donateur potentiel a droit à une explication claire des raisons pour lesquelles vous avez besoin de leur argent, de la façon dont vous allez le dépenser et des résultats qu’il permettra d’atteindre à long ou à court terme. Parfois, il est utile de penser à vos différentes solutions de financement comme à des personnes différentes, chacune avec son caractère particulier – esquissez un petit profil de leurs intérêts/préoccupations et rédigez un mini-script sur ce que vous diriez individuellement à chaque donateur afin qu’il vous aide éventuellement.

Les financements/investissements étant souvent concurrentiels, vous devez apprendre à expliquer leur intérêt

Ce que recherchent les grands bailleurs de fonds et investisseurs chez un emprunteur, ce sont le professionnalisme, la capacité à gérer l’argent de manière prudente, responsable et professionnelle et les systèmes pour ce faire. Cela signifie que votre structure organisationnelle est cruciale car les investisseurs voudront savoir :

  • Comment leur argent sera géré
  • Les coûts administratifs de cette gestion
  • Votre bilan et aux résultats obtenus grâce à leurs fonds

Dans certaines cultures, les donateurs et investisseurs tiennent à ce que l’organisme qui sollicite des fonds soit une organisation caritative agréée ou une organisation à but non lucratif qui publie sa comptabilité et apprécient également le respect des règles et la transparence qui accompagnent ces systèmes.

Regroupez les résultats afin d’attirer les bailleurs de fonds/investisseurs vers de nouvelles activités

Des bailleurs de fonds et investisseurs différents auront des préoccupations différentes mais, parfois, regrouper les résultats dans le cadre de solutions plus holistiques les aide à justifier leur investissement. Certains des programmes de collecte de fonds les plus efficaces du monde regroupent de manière créative les résultats de différents projets afin qu’ils puissent attirer des bailleurs différents ou nouveaux. Par exemple, un bailleur de l’éducation peut être en mesure d’investir dans des travaux de conservation si le projet est conçu pour intégrer des compétences en matière de conservation dans le cadre de l’apprentissage à l’école et à l’université – le résultat souhaité peut être une activité de conservation mais en élargissant le projet à la sphère éducative, on permet également à des bailleurs nouveaux ou non concernés par la conservation d’investir.

En envisageant les besoins et les possibilités de financement de manière holistique, nombre d’organisations ont trouvé comment attirer les investissements et atteindre leurs objectifs et ceux de leurs donateurs, même lorsque, de prime abord, ces objectifs sont très différents. Le pragmatisme est le maître mot de la collecte de fonds – faites ce qui fonctionne.

Établissez des mécanismes de collecte de fonds issus du secteur du tourisme et en particulier des visiteurs

Voici quelques options en vue de mettre en place des mécanismes de collecte de fonds (veuillez noter que ces différents mécanismes nécessitent plus de capacités et d’expertise à mesure que vous progressez dans la liste) :

1) Urnes et enveloppes de don

Une des formes les plus simples de collecte de fonds consiste à demander aux entreprises de placer une urne ou une enveloppe de don à des endroits appropriés et à remettre périodiquement les fonds collectés à un organe central.

2) Programmes de taxes sur les billets

Un autre mécanisme relativement simple consiste à demander aux lieux d’attraction et aux transporteurs d’ajouter une taxe au prix de leurs billets et de collecter cette taxe en vue de la reverser périodiquement à un organe central au profit de la conservation du site. Les entreprises peuvent, et devraient, dire aux visiteurs pourquoi ils prélèvent cette taxe et en quoi elle permet d’entretenir le site.

3) Taxe sur les produits

Les entreprises peuvent appliquer une majoration de prix à certains de leurs produits et attirer l’attention des clients sur le fait que chaque fois qu’ils achètent le produit en question, un don forfaitaire est reversé à la conservation du site. Là encore, les entreprises reversent périodiquement les fonds à un organe central.

4) Ventes de charité

Certaines associations caritatives s’occupant de conservation recueillent des sommes d’argent importantes grâce à des ventes aux enchères de produits, biens et expériences issus de dons.

5) Cadeaux des visiteurs

Les entreprises d’hébergement (ou d’autres, offrant d’autres services et produits) peuvent utiliser un système de contribution volontaire, en demandant aux visiteurs de donner une somme supplémentaire en plus du coût normal à des fins de conservation ou de développement de la communauté. Ce système, qui fonctionne dans certaines destinations depuis plus de 20 ans, collectant d’importantes sommes d’argent, est parfois appelé « philanthropie des voyageurs ».

6) Programmes d’adhésion ou d’amis du site

Les visiteurs, entreprises ou résidents sont invités à payer une cotisation pour devenir parrain du site et, en échange, peuvent se voir offrir des privilèges comme la possibilité de visiter les travaux de restauration ou d’assister aux inaugurations d’exposition sur le site, etc. Parfois, ces programmes offrent aux habitants un droit d’accès spécial au site et les visiteurs peuvent continuer d’apporter leur aide au site bien après la fin de leur visite.

7) Collecte de fonds participative

Il existe aujourd’hui de nombreux sites Web de collecte de fonds participatifs qui, gratuitement ou en échange d’une participation modique, permettent de présenter des projets à des donateurs potentiels partout dans le monde. La clé pour réussir ces sollicitations financières est de concevoir et présenter les actions/activités requises sur le site de manière attrayante pour susciter la philanthropie des donateurs. Sur certains de ces sites, des avantages sont ajoutés aux contributions supérieures à un certain montant. La popularité de ces sites tient souvent au caractère social de l’aide apportée, les gens donnant en tant que groupe ou en tant qu’amis d’une entreprise, d’une équipe de football ou d’une congrégation religieuse, par exemple. C’est un moyen fantastique d’attirer un grand nombre de petits dons qui, additionnés, finissent par représenter un montant important.

8) Dons sur salaires

Les résidents, visiteurs ou citoyens du monde peuvent faire don d’un pourcentage de leurs revenus hebdomadaires, mensuels ou annuels au site par un mécanisme de paiement direct à un organe central, qui finance ensuite des travaux de conservation. Ce système étant automatique, il peut être une façon efficace et durable de collecter des fonds, mais encourager les inscriptions nécessite des ressources.

9) Legs

Les résidents, visiteurs ou citoyens du monde sont encouragés à prévoir dans leur testament un don en vue de la conservation du site et peuvent obtenir de l’aide à cette fin. C’est une façon pour chacun de laisser un héritage puissant et durable à sa mort. C’est une source de recettes au sens profond qui devrait être présentée quelque part sur le site, par exemple au moyen d’une plaque énumérant les noms des donateurs. Cependant, soyez conscient qu’en raison de la nature de ces dons, il se peut qu’il faille du temps pour profiter de ces recettes.

10) Mécénat d’entreprise

Les entreprises aspirent souvent à s’associer à certains des sites historiques les plus importants du monde, indépendamment de leur situation géographique – locale ou non. L’intérêt est d’être associé au site et considéré comme une entreprise réalisant une bonne action, ce que respectent les clients et le personnel. Toutes les entreprises ne conviennent pas à tous les sites – il faut opérer une sélection consciencieuse – mais il existe des possibilités de financement de grands projets de conservation par ce biais.

11) Manifestations ou expériences spéciales

Certains sites du patrimoine ont trouvé d’autres façons novatrices de collecter des fonds en vue de la conservation, par exemple offrir un accès à des tournages cinématographiques, organiser des manifestations sportives ou des concerts de musique. À l’évidence, la première priorité doit être de protéger le patrimoine et les valeurs immatérielles du site et la deuxième devrait être de protéger la qualité de vie des résidents mais, souvent, le champ des activités potentiellement très lucratives est vaste pour récolter des fonds particulièrement nécessaires à la conservation.

Les techniques de collecte de fonds étant de plus en plus pointues, il vous faut renforcer vos capacités et collecter les fonds de manière de plus en plus professionnelle

Renforcez vos compétences et vos capacités au fil du temps et efforcez-vous de collecter les fonds de manière de plus en plus professionnelle. La collecte de fonds est souvent secondaire pour certaines destinations, dégageant des recettes symboliques. Mais dans les destinations les plus dynamiques, la collecte de fonds est effectivement une activité professionnelle qui s’autofinance ou qui transforme des capitaux d’amorçage investis par des parties prenantes essentielles en une source de revenus à long terme. Toute stratégie de collecte de fonds pour un site d’une taille importante devrait fixer les étapes requises pour passer du point de départ à une approche plus professionnelle avec la capacité et les compétences de s’autofinancer.

L’objectif devrait être une relation durable de don, et non un don ponctuel. Le meilleur donateur est celui qui ne cesse pas de donner, de préférence par le biais d’un mécanisme automatique afin que les coûts de transaction restent peu élevés. Cela concorde bien avec l’objectif marketing des destinations, qui devrait aussi viser des relations durables afin d’encourager les visites futures. Les grandes destinations entretiennent des contacts permanents avec leurs visiteurs, les associant aux activités et initiatives.

Il ne s’agit pas seulement d’une question d’argent
Si votre site ne dispose que de ressources très limitées, il peut être plus efficace au départ de chercher à obtenir l’aide de vos résidents, de visiteurs ou de citoyens du monde intéressés. Clay Shirky, un auteur américain, décrit un « surplus cognitif » croissant dans le monde développé – des personnes riches disposant de temps libre et souvent désireuses d’utiliser leur formation et leurs compétences professionnelles pour servir de bonnes causes. Vous pourriez vous adjoindre les services d’un excellent concepteur de site Internet qui visite votre destination chaque année pour vous créer un site Web à moindre coût ou gratuitement à titre philanthropique, mais vous devez expliquer votre besoin et communiquer à ce sujet pour que quelqu’un puisse se proposer de vous aider et répondre à votre demande. Donnez aux gens la possibilité de proposer bénévolement leurs services.
Les touristes donneront-ils vraiment ?

Oui, si le besoin est légitime, et si la procédure est simple, fiable et rapide. Les faits dans le monde attestent de plus en plus que les visiteurs font vraiment des dons si la destination met en place des mécanismes appropriés qui rendent le don simple, économe en temps et fiable grâce à une structure juridique et des buts philanthropiques clairs (les associations caritatives et les organisations à but non lucratif fonctionnent le mieux car les gens n’aiment pas donner de l’argent aux gouvernements, qui prélèvent aussi des taxes). Les programmes doivent aussi indiquer clairement ce qu’ils apporteront et expliquer pourquoi d’autres sources, telles que les gouvernements, ne financent pas déjà cette action/activité.

La technologie a ses limites, la simplicité est souvent la meilleure option. Entre la moitié et les deux-tiers environ des gens sur la planète n’ont pas de smartphone ou d’accès à l’Internet à partir d’un ordinateur et, si ce pourcentage diminue rapidement, vous devez malgré tout vous montrer prudent et ne pas vous appuyer exagérément sur les solutions technologiques. Nombre de sites ont une réception de téléphonie mobile médiocre et beaucoup de gens préfèrent toujours verser un don en espèces plutôt que de compléter un formulaire en ligne en vue d’une transaction financière. Intéressez-vous à toute la gamme des solutions de collecte de fonds et déterminez l’approche ou la combinaison d’approches qui produira les meilleurs retours sur votre investissement en temps et en argent.

La collecte de fonds en ligne ne devrait pas se cantonner à la destination
Collectez des fonds là où les gens dépensent leur argent, notamment face à leur ordinateur à la maison. Plus de la moitié des séjours touristiques sont aujourd’hui réservés en ligne dans certains pays riches, avancés sur le plan technologique. Comme il s’agit peut-être de la plus grosse transaction des vacances de la personne, la demande de don devrait être intégrée dans les systèmes d’information et de réservation en ligne – c’est-à-dire la partie des sites Web que les visiteurs utilisent pour en savoir plus sur le site, trouver un hébergement et un mode de transport, et au moyen de laquelle ils réservent leurs vacances.
Ancrez la collecte de fonds dans une approche stratégique
La collecte de fonds devrait être ancrée dans tout ce que fait la destination – être une partie essentielle de la stratégie, une force de protection pour le patrimoine, un facilitateur pour la communauté locale et une partie de la relation durable que la destination entretient avec ses visiteurs. Les gens tiennent de plus en plus à avoir des relations profondes et durables avec les lieux importants qu’ils visitent et, dans ce contexte, faire un don est considéré comme faisant partie de leur engagement, comme quelque chose de positif, et non comme une obligation ennuyeuse ou contrariante. Il est également de plus en plus évident que les consommateurs s’attendent à ce que les destinations et les entreprises touristiques jouent un rôle dans la conservation du patrimoine naturel et culturel.
Download a PDF version of this guide
Réfléchissez à la façon dont vous pouvez transformer les entreprises touristiques en collecteurs de fonds, donateurs ou porte-drapeaux du site.

Exemples de bonnes pratiques dans le monde

pinterest